Accueillir un animal implique de grandes responsabilités !

par Société Protectrice des Animaux (SPA), vendredi 16 mars 2012, 15:48 ·

 

Dans le cadre d’un salon de chiens et de chats qui aura lieu mi-avril à Paris, la SPA met en garde les futurs visiteurs.

 

- Se poser les bonnes questions

 

Vouloir prendre un animal de compagnie, est une chose. Pouvoir l’accueillir en est une autre ! Partager sa vie avec un compagnon à quatre pattes nécessite une véritable réflexion :

- Mon habitation est-elle adaptée à l’animal ?

- Aurai-je assez de temps à lui consacrer ?

- Qu’en ferai-je pendant les vacances ?

- Quoi qu’il arrive, serai-je capable de le garder ?

- Quel est le budget annuel ?

 

- Origine des animaux d’expositions animalières : prudence !

 

Des allées entières débordant de chiots et de chatons. Comment ne pas craquer sur une jolie petite boule de poils ? La tentation est forte lors de ce type d’événements, mais la SPA conseille vivement au public de jouer la carte de la sagesse : ne pas s’emballer. L’Association s’oppose au coup de cœur qui implique une absence de réflexion et une décision trop souvent regrettée par la suite.

Si vous êtes intéressés par l’un des animaux exposés, posez bien toutes les questions qui vous sembleront nécessaires : les conditions de vie des animaux de l’élevage, les documents obligatoires, les parents des petits, les particularités de la race ainsi que ses besoins physiques et physiologiques. L’éleveur se doit de vous informer le mieux possible pour optimiser les conditions d’accueil de l’animal vendu.

 

- Favoriser l’adoption plutôt que l’achat 

 

L’argent versé en échange d’un fidèle compagnon ne fait que stimuler le développement d’élevages frauduleux à la recherche de profits. Oui, les chiens et chats de races valent très chers et sont une source de revenus non négligeables. L’appât du gain est fort et nombreux sont ceux qui se lancent dans ce commerce de la honte sans penser au bien-être des animaux, êtres vivants et sensibles.

De nombreux animaux provenant d’expositions ou d’animaleries sont abandonnés et recueillis dans nos refuges. Certains restent quelques semaines, voire plusieurs mois. D’autres encore sont pensionnaires de nos structures d’accueil depuis minimum 1 an

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0